La prosopagnosie : Définition, Test et Traitement

La prosopagnosie est une pathologie neurologique empêchant de reconnaitre les visages. Celle-ci est connue depuis très longtemps mais ce n’est qu’en 1947 que la prosopagnosie a été identifié et obtenu son nom officiel. L’intensité et les conséquences de la maladie sont très variables d’un patient à un autre.

Attention, seule la reconnaissance des visages est concernée et les sujets atteints sont parfaitement capable de reconnaitre n’importe quels objets et de parfaitement  s’intégrer dans la vie active.

Quels sont les causes de la prosopagnosie ?

La non reconnaissance des visages n’est pas causé par une anomalie visuelle ou un problème de mémoire.

Cette maladie est due à une lésion ou un dysfonctionnement d’une zone du cerveau (gyrus fusiforme). Grâce aux techniques modernes d’imagerie, on a pu déterminer que cette zone situé au niveau des lobes temporaux est responsable de la reconnaissance des visages. La prosopagnosie survient lorsque cette région du cerveau est lésée ou que les connexions entre le gyrus fusiforme et le reste du cerveau sont endommagées.

La forme congénitale de la prosopagnosie est d’origine génétique. Dès l’enfance, le sujet n’a pas la capacité de reconnaitre visuellement les visages. Il existe également une forme acquise qui apparait suite à un accident vasculaire cérébrale ou un traumatisme crânien.

En se développant, certaine maladie dégénérative, touche la région du  cerveau impliqué dans la prosopagnosie et entraîne son apparition. Mais dans ce cas le cerveau est déjà très endommagé et de nombreux symptômes (perte de mémoire,…) sont présents

Test de la prosopagnosie 

La méthode la plus simple pour diagnostiquer cette pathologie est de réaliser un test de reconnaissance de personne célèbre. Avant d’aller consulter, vous pouvez réaliser un test que vous trouverez facilement  sur internet.  L’inconvénient de cette méthode est que la maladie peut passer inaperçus et que vous ne consulterez pas pour ce problème. C’est pourquoi plusieurs questionnaires ont été mis au point. Ceux-ci peuvent être réalisées lors d’un examen de contrôle et déterminer votre niveau de risque face à la prosopagnosie.

Comment traiter la prosopagnosie ?

Il est aujourd’hui impossible de rétablir les fonctions lésées du cerveau, c’est pourquoi il n’existe aucun traitement médicamenteux ou chirurgical. La seule solution consiste à rééduquer le cerveau pour lui apprendre à reconnaitre les visages par d’autre moyen. La rééducation donne surtout de bon résultat lorsque le patient n’arrive pas à obtenir une image globale d’un visage. Il a l’impression de ne voir que les détails du visage. Le thérapeute lui donnera les clés pour analyser ce qu’il voit et reconnaitre la personne.

Il est par contre plus difficile de faire la même chose lorsque le sujet est capable d’analyser un visage mais ne parvient à mettre un nom dessus. Dans ce cas ou les connexions entre différentes parties du cerveau sont touchés la rééducation consiste à apprendre à reconnaitre les visages avec les autres sens (ouie, odorat, …)

Lorsque la prosopagnosie est d’origine congénital elle passe souvent inaperçue. L’enfant ne pouvant pas utiliser la vue pour reconnaitre les visages, il utilise naturellement d’autres méthodes. Il est même probable que la maladie ne soit jamais détectée.